Logo

Faire du sport malade : oui ou non. Pourquoi ?

Par Florian     Le 02 Mars 2016 à 14h23     0 réaction(s)
Un bon nombre de personnes pensent que si l'on fait du sport lorsqu'on est malade fait remonter  notre système immunitaire. D'autres pensent au contraire que lorsqu'on est malade, il faut se mettre au repos le plus total. Qu'en est-il vraiment ? Est-il possible de continuer à faire du sport malade ? Nous allons voir ensemble les pour et les contres.

Le sport et le système immunitaire

Il existe une certitude et c'est prouvé: quand on fait de l'exercice physique, notre système immunitaire est renforcé. Donc  l'activité physique quelle qu'elle soit est bonne pour la santé. Elle améliore notre système cardiovasculaire et nous évite de prendre trop de poids. Quand on est malade, le discours est un peu différent. En effet, le système immunitaire a alors besoin de toutes ses ressources naturelles pour lutter contre la maladie et quand on est affaibli par un virus, un microbe ou une bactérie, l'exercice physique n'est pas forcément indiqué mais tout dépend du mal dont on est atteint.

Avec quels symptômes peut-on faire de l'exercice ?

Si on se sent assez alerte pour s’entraîner, on peut y aller dans le cas ou l'on a le nez qui coule ou s'il est bouché. Il est possible de continuer à faire du sport avec un mal de gorge, des légers maux de tête ou des éternuements. Il est entendu que ces symptômes doivent être légers et non accompagnés de ce qui suit.
Avec quels symptômes doit-on arrêter tout entrainement ou pratique sportive ?
Tous les symptômes qui partent de dessous les épaules doivent nous faire stopper le sport ou son entrainement. Il ne faut pas avoir de fièvre ou de frissons ni de courbatures ou de grande fatigue. Si on tousse, que le mal de tête est intense, que l'on souffre d'une mal de ventre ou d'une bronchite alors il faut arrêter le sport et consulter son médecin.

Savoir écouter les signes envoyés par son corps

En plus des symptômes décrits plus haut, il faut savoir écouter son corps et décrypter les signes qu'il nous envoie. Si on ne se sent pas trop mal, on peut faire un peu d'exercice physique mais attention à ne pas prendre froid au risque d'aggraver le problème existant. Un entrainement en intérieur peut se réaliser mais il faut penser à s'hydrater davantage que d'habitude. Attention là encore à ne pas trop forcer car il pourrait y avoir un ralentissement de la guérison.

Penser à soi mais également aux autres

Si vous avez attrapé une maladie hivernale, sachez qu'elle est contagieuse. Si vous décidez de vous rendre à votre entrainement malgré tout, sachez aussi que vous allez contaminer d'autres personnes surtout si vous éternuez ou si vous toussez. Alors si vous désirez vous entraîner à tout prix malgré votre maladie, faites le chez vous et évitez les autres.

En conclusion, le sport stresse le système immunitaire qui ne peut pas lutter sur tous les fronts lorsqu'on est malade. Il vaut mieux rester chez soi pendant quelques jours à se reposer plutôt que de mettre son corps à rude épreuve. Pour ceux qui ne peuvent pas s'en empêcher, il faut aussi se soigner et prendre en complément des vitamines et des minéraux.

Une question ? Venez poser votre question ou en discuter sur le FORUM sport d'Amis-sportifs.

Liste des réactions

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à poster votre réaction.

Laisser un commentaire

Je crée mon compte en 5 secondes

OU Me connecter