Logo

Etirements actifs et passifs pour ne pas se blesser

Par Florian     Le 14 Juillet 2015 à 05h05     0 réaction(s)
Lorsqu'on désire faire du sport et que le physique n'est pas préparé ou doit être chauffé, il est nécessaire de pratiquer des étirements. Ces étirements sont essentiels afin de relâcher les articulations et les muscles pour qu'ils soient plus souples. Il existe deux formes d'étirements : les actifs et les passifs.

Les étirements actifs

Les étirements actifs doivent se pratiquer pendant la période d'échauffement avant de commencer un sport. Il existe plusieurs méthodes d'étirements mais la plus pratiquée reste le stretching. Les exercices sont basés sur la mise en tension du muscle. Ce dernier doit être contracté pendant une dizaine de secondes et maintenu en tension. Il faut ensuite relâcher  puis on le repositionne en tension plus douce pendant une vingtaine de secondes. Il faut aller aussi loin que possible mais ne jamais atteindre la douleur. Pratiquer des étirements actifs, permet d'augmenter la chaleur interne des muscles et tendons d'environ un degré à un degré et demi. La circulation sanguine est ainsi accélérée. Les muscles et tendons étirés permettent ainsi au corps d'avoir plus de stabilité, d'appui et d'assurer des gestes davantage techniques.

Les étirements passifs

Les étirements passifs se pratiquent à la fin d'un entrainement sportif. Les muscles vont être sollicités par le poids du corps et étirés jusqu'à se qu'on sente une faible tension. Il faudra maintenir cette dernière une trentaine de secondes sans jamais forcer. Les étirements passifs sont préconisés pour relâcher les tensions musculaires. Il faut toujours les éviter au début d'une séance de sport car le temps de réaction du muscle est davantage sollicité et ses capacités s'en trouvent réduites. Les étirements passifs aident à lutter fortement contre les courbatures du lendemain après avoir pratiqué un sport. Le flux circulatoire veineux de retour est fortement amélioré. Les tensions entre les groupes musculaires sont aussi rééquilibrées.

Que ne faut-il jamais faire pendant une séance d'étirements ?

Les temps de ressort ne doivent jamais être violents et les étirements seront toujours pratiqués le plus lentement possible. Il ne faut jamais atteindre la douleur en s'étirant car le muscle a atteint sa limite. Ne jamais étirer un muscle après un claquage, si ce dernier est courbaturé ou fatigué pendant un entrainement. Un muscle ne doit jamais être étiré seul, il faut faire travailler toute la chaine musculaire. Ne jamais pratiquer des étirements dans un environnement stressant, préférer un endroit propice pour la relaxation. Quand il fait trop froid, éviter de faire des étirements et ne jamais en pratiquer après une compétition.
Les étirements actifs et passifs sont fortement conseillés lors d'un entrainement sportif. Il faut répéter les exercices plusieurs fois et au moins deux fois par groupe musculaire. Penser à toujours travailler un coté puis l'autre afin de ne pas avoir l'un des deux plus contracté que l'autre. La respiration doit être forcée pendant les séances d'étirement et doit solliciter le diaphragme. Pendant les exercices d'étirement, il faut veiller à ce que cette dernière fonctionne de cette façon: inspirer le plus possible tout en gonflant le ventre et expirer pendant dix secondes en rentrant le plus possible le ventre.

Une question ? Venez poser votre question ou en discuter sur le FORUM sport d'Amis-sportifs.

Liste des réactions

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à poster votre réaction.

Laisser un commentaire

Je crée mon compte en 5 secondes

OU Me connecter